O RADIX

Précédente Accueil Remonter Suivante

Accueil
Remonter
AVENT
CHAPITRE PREMIER
CHAPITRE II
CHAPITRE III
CHAPITRE IV
CHAPITRE V
CHAPITRE VI
CHAPITRE VII-VIII
PROPRE DU TEMPS
Ier DIMANCHE AVENT
LUNDI I
MARDI II
MERCREDI I
JEUDI I
VENDREDI I
SAMEDI I
II° DIMANCHE AVENT
LUNDI II
MARDI II
MERCREDI II
JEUDI II
VENDREDI II
SAMEDI II
III° DIMANCHE AVENT
LUNDI III
MARDI III
MERCREDI QUATRE-TEMPS
JEUDI III
VENDREDI QUATRE-TEMPS
SAMEDI QUATRE-TEMPS
IV° DIMANCHE AVENT
LUNDI IV
MARDI IV
MERCREDI IV
JEUDI IV
VENDREDI IV
PROPRE DES SAINTS
O SAPIENTIA
O ADONAI
EXPECTATION
O RADIX
O CLAVIS
THOMAS
O ORIENS
O REX
O EMMANUEL
VIGILE DE NOËL

XIX  DECEMBRE. IIIe ANTIENNE.

 

 

O radix Jesse, qui stas in signum populorum, super quem continebunt reges os suum, quem gentes deprecabuntur : veni ad liberandum nos, jam noli tardare.

O rejeton de Jessé, qui êtes comme un étendard pour les peuples ; devant qui les rois se tiendront dans le silence ; à qui les nations offriront leurs prières : venez nous délivrer ; ne tardez plus.

 

 

Vous voici donc en marche, ô Fils de Jessé, vers la ville de vos aïeux. L'Arche du Seigneur s'est levée et s'avance, avec le Seigneur qui est en elle, vers le lieu de son repos. « Qu'ils sont beaux vos  pas, ô Fille du Rot, dans l'éclat de votre chaussure » (Cant. VII, 1), lorsque vous venez apporter leur salut aux villes de Juda ! Les Anges vous escortent, votre fidèle Epoux vous environne de toute sa tendresse, le ciel se complaît en vous, et la terre tressaille sous l'heureux poids de son Créateur et de son auguste Reine. Avancez, ô Mère de Dieu et des hommes, Propitiatoire tout-puissant où est contenue la divine Manne qui garde l'homme de la mort ! Nos cœurs vous suivent, vous accompagnent, et, comme votre Royal ancêtre , nous jurons « de ne point entrer dans notre maison, de ne point monter sur notre couche, de ne point clore nos paupières, de ne point donner le repos à nos tempes, jusqu'à ce que nous ayons trouvé dans nos cœurs

 

543

 

une demeure pour le Seigneur que vous portez, une tente pour le Dieu de Jacob. » Venez donc, ainsi voilé sous les flancs très purs de l'Arche sacrée, ô rejeton de Jessé, jusqu'à ce que vous en sortiez pour briller aux yeux des peuples, comme un étendard de victoire. Alors les rois vaincus se tairont devant vous, et les nations vous adresseront leurs vœux. Hâtez-vous, ô Messie ! venez vaincre tous nos ennemis, et délivrez-nous.

 

REPONS DE L'AVENT.

(Bréviaire Ambrosien, VI° Dimanche de l’Avent.)

 

R/. Heureux le sein de la  Vierge Marie qui porta le Dieu invisible ! Celui que sept trônes ne peuvent  contenir a daigne habiter en elle ; * Et elle le portait comme un léger fardeau dans son sein. V/. Le Seigneur lui  a donné le trône  de David son père ; il régnera dans la maison de Jacob à jamais ; son règne n'aura pas de fin. * Et Marie le portait comme un léger fardeau dans son sein.

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante