Saint Jean OGILVIE

Nom: OGILVIE

Prénom: Jean (John)

Nom de religion: Jean (John)

Pays: Ecosse

Naissance: 1579  à Drum-na-Keith (conté de Banffshire)

Mort: 10.03.1615  à Glasgow

Etat: Prêtre - Jésuite - Martyr

Note: Converti du presbytérianisme - Entre dans la Compagnie de Jésus en 1599 -Prêtre à Paris en 1610 - Apostolat à Edimbourg en 1613 - Pendu pour avoir refusé la juridiction du roi en matière spirituelle.

Béatification: 22.12.1929  à Rome  par Pie XI

Canonisation: 17.10.1976  à Rome  par Paul VI

Fête: 10 mars

Réf. dans l’Osservatore Romano:

Réf. dans la Documentation Catholique: 1976 p.909

Notice

John Ogilvie naît en 1579 dans le Comté de Banffshire, dans l'une des plus anciennes familles d'Ecosse. Son père, pasteur calviniste, l'envoie à douze ans à l'étranger pour compléter sa formation. Il parcourt la France, l'Italie et l'Allemagne. Après une pénible crise spirituelle, il s'oriente vers le catholicisme et il est reçu dans l'Église à l'âge de 17 ans alors qu'il est étudiant à Louvain. Il entre alors au noviciat des Jésuites de la province autrichienne, à Brno, en 1599. Il est ordonné prêtre à Paris l'année suivante et exerce son ministère à Rouen avant de retourner en Angleterre en novembre 1613. Arrêté le 14 octobre suivant parce qu'il refuse la juridiction du roi en matière spirituelle, il est pendu à Glasgow le 10 mars 1615. Il ne s'est jamais départi ni de sa franchise intrépide, ni de son humour, C'est ainsi que du haut de l'échafaud, il jette son chapelet sur la tête d'un assistant... qui se convertira 10 ans plus tard. Comme pour tout martyr, le noyau de sa personnalité, c'est la foi et pour lui en particulier, foi en l'Eucharistie et attachement au Magistère. Dans l'époque troublée de l'après-réforme et celle pleine d'espérance de l'après-concile tridentin, il s'impose comme un défenseur de la liberté religieuse. Il sera le premier saint écossais canonisé après sept siècles d'interruption. A sa canonisation, faite par Paul VI en 1976, assistaient des membres de la famille Ogilvie.