Bienheureux Ludovic PAVONI

Nom: PAVONI

Prénom: Ludovic (Ludovico)

Nom de religion: Ludovic (Ludovico)

Pays: Italie

Naissance: 11.09.1784  à Brescia

Mort: 01.04.1849

Etat: Prêtre - Religieux - Fondateur

Note: Prêtre en 1807. Chanoine de la Cathédrale en 1818. Fonde en 1821 l'Institut San Barnaba pour les enfants. Son Institut des sourds-muets (1841) est érigé en Congrégation des Fils de Marie le 11.08.1847. Il y fait profession perpétuelle le 08.12.1847.

Béatification: 14.04.2002  à Rome  par Jean Paul II

Canonisation:

Fête: 1er avril

Réf. dans l’Osservatore Romano: 2002 n.16 p.1-3  -  n.17 p.6

Réf. dans la Documentation Catholique:

Notice

Ludovico (Ludovic) Pavoni naît à Brescia (Lombardie) le 11 septembre 1784. Jeune, il s'adonne à de nombreuses activités de loisirs: peinture, chasse, équitation… et mécanique. Doté d'une âme très sensible, il se rend attentif aux problèmes sociaux. Ordonné prêtre en 1807, il se livre à une activité catéchétique intense. Convaincu de la nécessité de mieux encadrer les jeunes, il fonde un "oratoire" pour l'éducation chrétienne des garçons pauvres. Il exerce une pédagogie préventive, faisant appel à la religion et à la raison, à la douceur et à la vigilance, etc. En 1812, son évêque le prend comme secrétaire tout en le laissant continuer ses activités à l'Oratoire, lequel devient célèbre. En 1818, il est nommé chanoine de la cathédrale et recteur de la basilique San Barnaba. En 1821, il crée l'institut San Barnaba pour les jeunes garçons pauvres et abandonnés, spécialement les sourds-muets, œuvre dont il s'occupe pendant près de 30 ans. Son activité s'étend à de nombreux domaines, allant de l'éducation à l'édition, en passant par le projet d'une école d'agriculture. C'est un pionnier des écoles d'apprentissage moderne, et il anticipe, de manière prophétique, la doctrine sociale de l'Église exprimée dans l'encyclique Rerum Novarum de Léon XIII (1891). En 1841, il crée l'Institut des sourds-muets qui devient, en 1847, la "Congrégation des Fils de Marie", famille religieuse originale, composée de prêtres pour la direction spirituelle et administrative, et de religieux laïcs, appelés "frères ouvriers", chargés de la formation des jeunes, lesquels sont réunis dans le cadre d'une "sainte famille". Le secret de son activité intense est à chercher dans sa spiritualité. Comme il le dit lui-même: "Dans la foi mûrement méditée, la volonté et le cœur trouvent un appui extrêmement sûr, en mettant toute notre confiance en Dieu." Pour s'adonner entièrement à son œuvre, il démissionne du Chapitre cathédral et fait profession perpétuelle dans sa Congrégation, le 8 décembre 1847. La vie de Ludovic Pavoni s'est déroulée dans une époque tourmentée. Il meurt en 1849 durant l'insurrection de Brescia contre les Autrichiens.