PSAUME 107 (106)

 

La devise de notre Monastère est inspirée d'un passage du psaume 107, à vous de découvrir lequel.

La solution se trouve au bas de la page.

 

Devise:

In portum voluntatis tuae

(Au port de ta volonté)

 

 

Psaume 107 (106)

 

Célébrez le Seigneur car il est bon,

car sa fidélité est pour toujours.

 

Qu'ils le redisent, ceux que le Seigneur a défendus,

ceux qu'il a défendus contre la main de l'adversaire,

qu'il a rassemblés de tous les pays,

du levant et du couchant,

du nord et de la mer.

 

Certains s'égarèrent dans les solitudes

par un chemin désert, sans trouver de ville habitée.

Affamés, assoiffés, la vie les abandonnait.

 

Ils crièrent vers le Seigneur dans leur détresse,

et il les a délivrés de leurs angoisses:

il leur a fait prendre un chemin direct

pour aller vers une ville habitée.

 

Qu'ils célèbrent le Seigneur pour sa fidélité

et pour ses miracles en faveur des humains:

car il a désaltéré le gosier avide

et bien rempli le ventre affamé.

 

Certains habitaient dans les ténèbres et l'ombre mortelle,

prisonniers de la misère et des fers,

car ils s'étaient révoltés contre les ordres de Dieu,

ils avaient nargué le dessein du Très-Haut.

Il dompta leur coeur par la souffrance,

ils flanchèrent et nul ne les aidait.

 

Ils crièrent vers le Seigneur dans leur détresse,

et il les a sauvés de leurs angoisses:

il les a tirés des ténèbres et de l'ombre mortelle,

il a rompu leurs liens.

 

Qu'ils célèbrent le Seigneur pour sa fidélité

et pour ses miracles en faveur des humains;

car il a brisé les portes de bronze

et fait sauter les verrous de fer.

 

Certains abrutis par leurs dérèglements,

avilis par leurs péchés,

étaient dégoûtés de toute nourriture

et touchaient aux portes de la mort.

 

Ils crièrent vers le Seigneur dans leur détresse,

et il les a sauvés de leurs angoisses:

il a envoyé sa parole pour les guérir

et les soustraire à la fosse.

 

Qu'ils célèbrent le Seigneur pour sa fidélité

et pour ses miracles en faveur des humains.

Qu'ils offrent des sacrifices de louange

et proclament ses oeuvres en criant leur joie.

 

Ceux qui partent en mer sur des navires

et exercent leur métier sur les grandes eaux,

ceux-là virent les oeuvres du Seigneur

et ses miracles en haute mer.

 

A sa parole se leva un vent de tempête

qui soulevait des vagues.

Ils montent aux cieux,

descendent aux abîmes,

sont malades à rendre l'âme;

ils roulent et tanguent comme l'ivrogne

et toute leur adresse est engloutie.

 

Ils crièrent au Seigneur dans leur détresse,

et il les a tirés de leurs angoisses:

il a réduit la tempête au silence,

et les vagues se sont tues.

Ils se sont réjouis de ce retour au calme

et Dieu les a guidés au port désiré.

 

Qu'ils célèbrent le Seigneur pour sa fidélité

et pour ses miracles en faveur des humains.

Qu'ils l'exaltent dans l'assemblée du peuple

et le louent à la séance des anciens.

 

Il peut changer les fleuves en désert,

les sources en pays de la soif,

une terre fertile en saline,

à cause de la méchanceté de ses habitants.

 

Il peut changer le désert en nappe d'eau

et la steppe en source.

Il y fait habiter des affamés

qui fondent une ville habitable.

Ils ensemencent des champs,

plantent des vignes,

ils en récoltent les fruits.

 

Dieu les bénit:

ils se multiplient de plus en plus,

et Dieu ne laisse pas leur cheptel s'amoindrir.

Puis ils diminuent et déclinent

sous les privations, le malheur et la douleur.

 

Il répand le malheur sur les nobles

et les égare dans un maquis sans chemin.

Mais il protège le pauvre de la misère

et rend les familles aussi nombreuses que des troupeaux.

 

A cette vue, les hommes droits se réjouissent,

et toute injustice ferme la bouche.

Qui veut être sage?

qu'il prenne garde à tout cela,

et que l'on discerne les bontés du Seigneur!

 

 

(Traduction TOB)

 

Cliquez ici pour trouver la réponse!
 

Page d'accueil