LETTRE CXXIII
Précédente Accueil Remonter


rte de l'église 38 - CH-1897 Le Bouveret (VS)

LETTRE CXXIII. (A la fin de l'année 410.)

 

Les commentateurs se sont exercés sur cette courte lettre de saint Jérôme; le solitaire de Béthléem y présente sa pensée sous des voiles qui ne sauraient être entièrement soulevés; les premières lignes ont évidemment trait à des hérétiques vaincus et non soumis; et quant à la phrase sur Jérusalem et Nabuchodonosor, il faut entendre peut-être Rome au pouvoir d'Alaric et ne. comprenant pas dans sa chute les enseignements divins.

SAINT JÉRÔME A SAINT AUGUSTIN.

 

Plusieurs boîtent des deux pieds; et quoique leur tète soit fracassée, ils ne la baissent pas ; ils n'ont plus la même liberté pour publier leurs erreurs, mais ils y demeurent attachés.

Les saints frères qui sont avec moi, surtout vos saintes et vénérables filles (2), vous saluent humblement. Je prie votre grandeur de saluer en mon nom vos frères, mes seigneurs Alype et Evode.

Jérusalem , prise et occupée par Nabuchodonosor, ne veut pas écouter les conseils de Jérémie elle préfère l'Égypte pour mourir, à Taphné (3), et périr dans une éternelle servitude.

 

2. Paula, Eustochium, etc. — 3. Tanis.

  

 

Précédente Accueil Remonter