PSAUMES XI - XX
Précédente Accueil Remonter Suivante

Bibliothèque

 Abbaye Saint Benoît de Port-Valais
rte de l'église 38 - CH-1897 Le Bouveret (VS)

Accueil
Remonter
PSAUMES I - X
PSAUMES XI - XX
PSAUMES XXI - XXX
PSAUMES XXXI - XL
PSAUMES XLI - L
PSAUMES LI - LX
PSAUMES LXI-LXX
PSAUMES LXXI-LXXX
PSAUMES LXXXI-XC
PSAUMES XCI-C
PSAUMES CI-CX
PSAUMES CXI-CXVII
PSAUME CXVIII
PSAUMES CXIX - CXXX
PSAUMES CXXXI-CXL
PSAUMES CXLI-CL

DISCOURS SUR LES PSAUMES XI - XX

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XI.

LES ÉLUS SUR LA TERRE.

 Ici-bas les justes sont en butte aux manoeuvres scandaleuses des impies. Le Seigneur les console par la promesse du Sauveur, qui mettra fin aux gémissements des opprimés. 

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XII.

SOUPIRS DU JUSTE

 Ceux qui gémissent à la vue de l’iniquité appellent de leurs voeux le Sauveur, qui doit nous aider à combattre victorieusement l’ennemi du salut. 

 

DISCOURS SUR  LE PSAUME XIII

LES BLASPHÈMES

 Ici toute âme gémit quand retentissent à ses oreilles ces blasphèmes que l’impie vomit contre Dieu. Elle voit avec horreur l’impiété qui prévaut; elle en appelle à Dieu qui doit faire sortir de Sion le salut d’Israël ou des saints.

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XIV.

LE VRAI JUSTE.

 Après avoir gémi sur les blasphèmes, le Prophète nous expose les vertus dont l’âme doit être ornée pour jouir du Seigneur et entrer dans ses tabernacles.

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XV.

LE CHANT DE LA RÉSURRECTION. 

Parce que le Christ a mis sa confiance dans le Seigneur, qu‘il n’a voulu d’autre héritage que lui seul, le Seigneur l’a fait triompher de ses ennemis par la résurrection. Ces sentiments peuvent être aussi ceux de l’âme juste qui se confie en Dieu et qui triomphe aussi de la mort éternelle.

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XVI.

L’ÉGLISE DE LA TERRE.

 Environnée d’ennemis pervers, l’Eglise fait appel à Dieu. Elle le remercie de la protection qu’il lui accorde chaque jour, et a la ferme espérance de triompher par cette protection. 

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XVII.

CHANT DE DÉLIVRANCE. 

L’Eglise unie à Jésus-Christ et triomphant des embûches des méchants, s’empare des paroles de David après que Dieu l’eût délivré de Saül et de ses ennemis; elle bénit le même Dieu qui l’a délivrée du démon et des convoitises charnelles.

 

PREMIER DISCOURS SUR LE PSAUME XVIII.

LE VERBE DE DIEU.

 Sous le voile de l’allégorie, le Prophète célèbre la prédication de l’Evangile, qui est la parole du Verbe confiée aux Apôtres, et par les Apôtres répandue par toute la terre, où elle opère des oeuvres de conversion. Condition de cette conversion ou renoncement au péché. 

DEUXIÈME DISCOURS SUR LE MÊME PSAUME. 

Dans ce second discours saint Augustin tire les conséquences morales et pratiques de l’exposé précédent : 1° quant à la grâce de Dieu qui nous est acquise par les mérites de Jésus Christ; 2° quant à l’unité et à la visibilité de l’Eglise, contre les hérétiques; 3° quant aux dispositions qu’exige de nous la vraie conversion.

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XIX

LE CHRIST DANS SA PASSION 

Ce psaume est le chaut de la résurrection, qui est la Gloire de Jésus-Christ triomphant des Juifs ses ennemis, et devenant notre médiateur dans le ciel.

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XX.

LES REPRÉSAILLES DE LA PASSION.  

Ce psaume paraît avoir le même sujet que le précédent; et, en l’appliquant à Jésus-Christ,  nous retrouvons facilement cette gloire de la résurrection et de l’ascension qui a su compenser les ignominies du Calvaire.

Précédente Accueil Suivante