PSAUME XIX
Précédente Accueil Remonter Suivante

Bibliothèque

 Abbaye Saint Benoît de Port-Valais
rte de l'église 38 - CH-1897 Le Bouveret (VS)

Accueil
Remonter
PSAUME XI
PSAUME XII
PSAUME XIII
PSAUME XIV
PSAUME XV
PSAUME XVI
PSAUME XVII
PSAUME XVIII
PSAUME XIX
PSAUME XX

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XIX

LE CHRIST DANS SA PASSION

 Ce psaume est le chaut de la résurrection, qui est la Gloire de Jésus-Christ triomphant des Juifs ses ennemis, et devenant notre médiateur dans le ciel.

 

POUR LA FIN, PSAUME A DAVID (Ps. XIX, 1)

 

1. Le titre nous est connu, ce n’est point le Christ qui parle, mais le Prophète qui parle au Christ, et qui chante l’avenir sous la forme d’un souhait.

2. « Que le Seigneur vous exauce au jour de la tribulation (Id. 2 ) ». Qu’il vous exauce au jour que vous lui avez dit: « Mon Père, glorifiez votre Fils (Jean, XVII, 1 ) ». « Que le nom du Dieu de Jacob vous protège ». Car c’est à vous qu’appartient le plus jeune des deux peuples, puisque l’aîné doit servir le puîné (Gen. XXV, 23 ) ».

3. « Qu’il vous protége du haut de son sanctuaire, et vous protége de Sion (Ps. XIX, 3 ) ; en sanctifiant votre corps mystique, ou 1’Eglise, qui trouve sa sûreté dans la contemplation, et qui attend que vous reveniez des noces.

4. « Qu’il se souvienne de tout votre sacrifice (Id. 4 ) ». Qu’il ne nous laisse pas oublier les outrages et les affronts que vous avez endurés pour nous. « Et qu’il rende suave le parfum de vos holocaustes ». Et que la douleur de cette croix, sur laquelle vous vous êtes offert tout entier à Dieu, se change en la joie de la résurrection.

            5. « Diapsalma. Que le Seigneur vous donne selon votre cœur (Ps. XIX, 5 ) ». Que le Seigneur vous exauce, non point selon les désirs de ceux qui vous ont persécuté dans l’espoir de vous anéantir, mais selon votre coeur qui connaît les fruits de votre passion. « Et qu’il accomplisse tous vos desseins »; qu’il accomplisse, non-seulement ce dessein qui vous a porté à donner votre vie pour vos amis (Jean, XV, 13 ), afin que le grain mourût pour ressusciter en épis luxuriants (Id. XII, 14 ), mais encore celui par lequel l’aveuglement est tombé sur une partie d’Israël, afin que la plénitude des nations entrât, et qu’ainsi tout Israël fût sauvé (Rom. XI, 25 ) ».

6. « Nous tressaillerons dans votre salut ». Nous tressaillerons de l’impuissance de la mort sur vous; car vous nous montrerez ainsi qu’elle sera impuissante à nous nuire. « Et nous trouverons notre gloire dans votre nom (Ps. XIX, 6 ) ». Pour nous, confesser votre nom, nous conduira, non à notre perte, mais à la gloire.

7. « Que le Seigneur vous accorde toutes vos demandes (Ibid. ) ». Qu’il exauce non-seulement les prières que vous lui avez faites sur la terre, mais celles que vous lui faites en (201) notre faveur dans le ciel. «Je reconnais maintenant que le Seigneur a sauvé son Christ». L’esprit de prophétie m’a fait connaître que le Seigneur doit ressusciter son Christ. « Il l’exaucera de son sanctuaire céleste ». Il l’exaucera, non-seulement quand sur cette terre il demandera d’être glorifié (Jean, XVII, 1 ) , mais lorsque dans le ciel il intercédera pour nous, à la droite de son Père, et répandra l’Esprit-Saint sur tous ceux qui croiront en lui (Act. II ). « Il y a dans sa droite une puissance de salut ». Notre puissance est dans ses faveurs salutaires, alors qu’il nous soutient dans les afflictions, en sorte que c’est quand nous sommes faibles que nous devenons forts (II Cor. XII, 10 ). Car le salut des hommes est vain (Ps. LIX, 13 ), quand il est de la gauche et non de la droite de Dieu, puisqu’ils s’enflent d’un excessif orgueil, tous ces pécheurs qui trouvent leur salut dans les biens du temps.

8. « Ceux-ci mettent leur confiance dans leurs chariots, et dans leurs chevaux ». Les uns se laissent entraîner dans les évolutions successives de la fortune, et les autres se prévalent avec orgueil de leurs honneurs, et y placent leur félicité, « Pour nous, notre joie est dans le nom du Seigneur, notre Dieu (Id. XIX, 8 )». Pour nous, notre espérance est dans les biens éternels, et sans chercher notre propre gloire,  nous tressaillerons au nom du Seigneur, notre Dieu.

            9. Ils se sont embarrassés, et sont tombés (Ps. XIX, 9 ). L’amour des biens temporels les a garrottés, ils ont craint que, s’ils laissaient vivre le Fils de Dieu, les Romains ne prissent leur pays (Jean, XI, 48 ) et en se heurtant contre cette pierre de scandale et d’achoppement (Rom. IX, 32 ), ils ont perdu l’espérance du ciel. Ils sont tombés dans l’aveuglement qui a frappé une partie d’Israël (Id. XI, 25 ); et, en voulant faire prévaloir leur propre justice, ils ont oublié celle de Dieu (Id. X, 3). « Pour nous, au contraire, nous nous sommes relevés pour nous redresser ». Pour nous, peuples de la Gentilité, nous étions des lierres, et Dieu a fait de nous des enfants d’Abraham (Matt. III, 9 ); nous ne cherchions point la justice, et nous l’avons embrassée (Rom. IX, 30 ), et nous voilà relevés ; ce redressement n’est point dû à nos forces, mais à la foi qui nous a justifiés.

10. « Seigneur, sauvez le roi », afin qu’a. près nous avoir appris à combattre par sa passion, il offre aussi nos sacrifices, après s’être ressuscité d’entre les morts, et installé dans les cieux. « Exaucez-nous, au jour où nous vous invoquerons». Et comme il sera notre intercesseur, vous nous exaucerez quand nous vous offrirons nos voeux.

 Précédente Accueil Remonter Suivante