PSAUME XXIII
Précédente Accueil Remonter Suivante

Bibliothèque

 Abbaye Saint Benoît de Port-Valais
rte de l'église 38 - CH-1897 Le Bouveret (VS)

Accueil
Remonter
PSAUME XXI
PSAUME XXII
PSAUME XXIII
PSAUME XXIV
PSAUME XXV
PSAUME XXVI
PSAUME XXVII
PSAUME XXVIII
PSAUME XXIX
PSAUME XXX

 

DISCOURS SUR LE PSAUME XXIII.

L’ASCENSION DU CHRIST.

  Le Prophète chante ici le triomphe de Jésus-Christ, il le voit s’élever au ciel et dominer ces puissances diaboliques qui s’étaient fait rendre les honneurs divins.  

 

PSAUME DE DAVID LE LENDEMAIN DU SABBAT (Ps. XXIII, 1.)  

1. Psaume de David sur la glorieuse résurrection, qui eut lieu le matin du premier jour après le sabbat, jour que depuis nous appelons dimanche ou jour du Seigneur.

2. « La terre et tout ce qu’elle contient est au Seigneur, l’univers et tous les peuples qui l’habitent (Id. 2.) »; puisque sa gloire est proposée partout à la foi des nations, et que son Eglise embrasse l’univers entier. « C’est lui qui l’a fondée sur les mers (Id. 3.) ». Il a solidement assis cette même Eglise sur les flots du siècle, qui doivent lui être soumis, et ne jamais lui nuire. « Et il l’a élevée au-dessus des fleuves ». Comme les fleuves s’en vont à la mer, ainsi l’homme insatiable se répand dans le monde : mais l’Eglise les domine, et refoulant, par la grâce, les mondaines convoitises, elle se prépare au moyen de la charité à la gloire immortelle.

3. « Qui s’élèvera jusqu’à la montagne du Seigneur (Id. 4 )? » Qui pourrait atteindre les sommets de la justice divine? « Ou qui habitera son sanctuaire? » Et après s’être élevé dans ce sanctuaire affermi sur les mers, élevé au-dessus des fleuves, qui pourra s’y maintenir?

4. « Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur ». Qui donc pourra s’élever à ces hauteurs et s’y maintenir, sinon l’homme aux oeuvres innocentes, et au coeur pur? « Qui n’a point reçu son âme en vain 1 ». Qui n’a point laissé son âme s’attacher à tout ce qui est périssable, mais qui, fier de son immortalité, lui a fait désirer l’éternité qui est constante et immuable. « Et qui n’a jamais été parjure ». Et qui agit envers ses frères, sans artifice, mais avec la simplicité et la vérité de tout ce qui est éternel.

5. « Celui-à recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde du Dieu son sauveur 2 ».

6. « Telle est la génération de ceux qui cherchent le Seigneur ». Ainsi naissent tous ceux qui le cherchent, qui cherchent la face du Dieu de Jacob 3 . Diapsalina ». ils cherchent la face de ce même Dieu qui a donné la primauté au plus jeune frère.

7. « Ouvrez les portes, ô vous qui êtes princes ». Vous qui cherchez la domination sur les hommes, enlevez ces portes de la cupidité et de la crainte, que vous avez établies, de peur qu’elles ne vous nuisent. « Elevez-vous, portes éternelles 4 ». Portes de la vie 

1. Ps. XXIII, 6. — 2. Id. 7. —  3. Id. 8. —  4.Jean, XVI, 33. 

(217) 

éternelle, portes de la renonciation au monde et du retour à Dieu. « Et le roi de gloire entrera ». Alors entrera ce roi en qui nous pouvons nous glorifier sans orgueil; qui brisa les portes de la mort, s’ouvrit les portes du ciel, accomplissant ainsi ce qu’il a dit: « Réjouissez-vous, car j’ai vaincu le monde».

8. « Quel est ce roi de gloire? » La nature humaine demande avec stupeur: « Quel est ce roi de gloire? C’est le Seigneur fort et puissant 1 », que vous avez cru faible et vaincu. « Le Seigneur puissant dans la guerre ». Touchez ses plaies, vous les trouverez fermées, et l’infirmité humaine rendue à l’immortalité. Elle est achevée cette glorification du Seigneur qui devait éclater sur la terre, où elle a combattu contre la mort.

9. « Ouvrez donc vos portes, ô princes 2 ». Que d’ici nous puissions aller au ciel. Qu’elle retentisse de nouveau, la trompette prophétique. « Enlevez, princes des cieux, ces portes par lesquelles vous entrez dans l’âme de ceux qui adorent la milice du ciel 3 ; élevez-vous, portes éternelles ». Portes de l’éternelle justice, de la charité, de la chasteté, par lesquelles notre âme s’unit au seul vrai Dieu, 

1. Ps. XXIII, 8. — 2. Id. 9. — 3. IV Rois, XVIII, 10.

 sans offrir à tant d’autres qu’on appelle des dieux, un culte adultère. « Et le roi de gloire entrera ». Il entrera, ce roi de gloire, qui doit s’asseoir à la droite de son Père afin d’intercéder pour nous 1.

10. « Quel est ce roi de gloire? » D’où le vient cette stupeur 2, ô prince des puissances de l’air, et pourquoi cette question : « Quel est ce roi de gloire? C’est le Seigneur des Vertus qui est ce roi de gloire 3 ». Il est ressuscité, celui que tu as tenté naguère, et il te marche sur la tête, il s’élève au-dessus des anges, celui que tentait l’ange prévaricateur. Que nul d’entre vous, désormais, ne se rue à l’encontre et nous barre le passage, afin de se faire adorer par nous, comme un Dieu : ni principauté, ni ange, ni vertu ne nous sépare désormais de la charité de Jésus-Christ 4. Il est mieux pour nous d’espérer dans le Seigneur que dans les princes 5; afin que celui qui se glorifie ne se glorifie que dans le Seigneur 6. Il est vrai que dans les dispositions de ce monde ces esprits de l’air sont des vertus, mais « c’est le Seigneur des vertus qui est le roi de gloire». 

1. Rom. VIII, 34. — 2. Eph. Ii, 2. — 3. Ps. XXIII, 10. — 4. Rom. VII, 39. — 5. Ps. CXVIII, 9. — 6. I Cor. I, 31.

 Précédente Accueil Remonter Suivante