HISTOIRE

Accueil Suivante

Accueil
HISTOIRE
TRAITÉS
HOMÉLIES T II-III
HOMÉLIES T IV
DISCOURS T IV
LETTRES
GENÈSE
DISCOURS GEN.
ANNE
PSAUMES
DAVID
GRANDE SEMAINE
ISAÏE
OZIAS
HOMÉLIES T. VI
SYNOPSE
SAINT MATTHIEU
SAINT JEAN
ACTES
CORINTHIENS
ROMAINS
ÉPHÉSIENS
GALATES
PHILIPPIENS
COLOSSIENS
THESSALONICIENS
TIMOTHÉE
TITE
PHILÉMON
HÉBREUX

HISTOIRE DE S. JEAN CHRYSOSTOME

 

ARCHEVÊQUE DE CONSTANTINOPLE, DOCTEUR DE L'ÉGLISE.
 
SA VIE, SES OEUVRES, SON SIÈCLE, INFLUENCE DE SON GÉNIE.
PAR M. L'ABBÉ J.-B. BERGIER, Missionnaire de Beaupré.

Quasi sol refulgens, sic fille effulsit in templo Dei
Il a brillé comme un soleil resplendissant dans le temple de Dieu.
Ecclésiast. c. 50, v. 7.

AMBROISE BRAY, ÉDITEUR, 66, RUE DES SAINTS-PÈRES. PARIS, 1856

Table des sommaires

PRÉFACE

 
LIVRE PREMIER. Histoire du Saint depuis sa naissance, 847, jusqu'à son diaconat, 881.

Sommaire

LIVRE SECOND. Histoire du Saint depuis son diaconat, 381, jusqu'à la sédition d'Antioche, 887.

Sommaire

LIVRE TROISIÈME. Histoire du Saint depuis la sédition d'Antioche, 387, jusqu'à son épiscopat, 398.

Sommaire

LIVRE QUATRIÈME. Histoire du saint depuis son épiscopat, 398, jusqu'à la disgrâce d'Eutrope, 400.

Sommaire

LIVRE CINQUIÈME. Histoire du saint depuis la disgrâce d'Eutrope, 400, jusqu'au conciliabule du chêne, 402.

Sommaire

LIVRE SIXIÈME. Histoire du saint depuis le conciliabule du chêne 403, jusqu'à son exil 404.

Sommaire

LIVRE SEPTIÈME. Histoire du saint depuis son exil 404, jusqu'à sa mort arrivée en 407.

Sommaire

 

Haut du document

 

 

TABLE DES SOMMAIRES

 

LIVRE PREMIER.

 

I. Prologue.

II. Coup d'oeil sur l'état de l'Église au quatrième siècle.

III. Naissance de Chrysostome. — Sa patrie. — Ses parents. — Second. — Anthuse et Sabinienne.

IV. Mort de Second. —Douleur d'Anthuse. — Sa foi. — Sa résignation. — Sa force d'âme.

V. Caractère de Chrysostome. — Sa piété naissante. — Son éducation.

VI. Anthuse prend en main l'administration de sa maison. — Maux divers qui environnent sa viduité.

VII. Chrysostome étudie les lettres. — Antioche et sa gloire. — Les études à cette époque. — Les maîtres païens. — Libanius.

VIII. Progrès de Chrysostome. — Jugement de Libanius. — Conduite de Chrysostome pendant ses études. — Ses amis.

IX. Il fréquente le barreau et le théâtre. — Sa piété se refroidit. Basile son ami lui tend la main. —Chrysostome reconnaît son erreur; il fait des efforts pour se relever.

X. Il prend l'habit des ascètes. — Son genre de vie. — Il reçoit le baptême et l'ordre de Lecteur.

XI. Il forme le projet d'embrasser la vie solitaire. — Amitié de Basile.

XII. Anthuse s'oppose au départ de Chrysostome. — Scène admirable de tendresse maternelle. — Paroles et prières de la mère de Chrysostome.

XIII. Traits de générosité.

XIV. La tendresse d'Anthuse triomphe. — Persécution de Valens. — Saint Mélèce est exilé. — Chrysostome console les fidèles.

XV. Les églises sont privées de leurs pasteurs. — Quelques évêques arrivent à Antioche. — On parle de l'élection de Basile et de Chrysostome. — Craintes qu'ils éprouvent. — Pieuse dissimulation de Chrysostome. — Il se cache pour éviter l'épiscopat. — Basile est ordonné. — Murmures de l'ambition. — Désolation de Basile en apprenant la conduite de Chrysostome.

XVI. Reproches que Basile adresse à Chrysostome.

XVII. Chrysostome cherche à le consoler. — Il se justifie du reproche de dissimulation. — Ruses permises.

XVIII. Réplique de Basile.

XIX. Dialogue admirable sur le sacerdoce. — Le sacerdoce est la plus grande preuve d'amour que l'on puisse donner à Jésus-Christ à cause des peines, des sacrifices et de la responsabilité qu'il impose. — Parallèle du prêtre et du berger.

.XX. Réponse de Basile.

XXI. Grandeurs, pouvoirs, devoirs du sacerdoce. — Science nécessaire au prêtre. — Pourquoi Chrysostome a fui. — Sentiments d'humilité.

XXII. Basile se sépare de Chrysostome pour se retirer à Raphanie.

XXIII. Appréciation du Traité du sacerdoce. — Son utilité. — Jugement de Suidas et de saint Isidore de Péluse.

XXIV. Persécutions exercées par Valens contre les catholiques. — Le moine Aphraate. — Générosité d'âme d'une femme.

XXV. Chrysostome court un grand danger. — Il échappe à la mort. — Sa reconnaissance envers Dieu.

XXVI. Mort d'Anthuse, mère de Chrysostome.

XXVII. Chrysostome quitte Antioche pour embrasser la vie solitaire. — Faiblesse de la volonté humaine sans la  grâce. — Inquiétudes de Chrysostome. — Il les surmonte par la prière et la réflexion.

XXVIII. Combats d'une âme pour mourir au monde.

XXIX. Monastères de la Syrie. — Grotte de saint Paul.

XXX. Tableau de la vie des solitaires d’Antioche. — Leur pauvreté. — Calme de l'âme. — Travail. — Sobriété. — Mortification. — Charité. — Détachement de la terre. — Désir du ciel. — Prière des solitaires.

XXXI. Ardeur de Chrysostome pour sa perfection. — Ses progrès dans la vie spirituelle.

XXXII. Le démon lui livre de grands combats. — Utilité des tentations.

XXXIII. Desseins de Dieu. — Le solitaire Démétrios.

XXXIV. Traité de la componction. — L'attachement aux plaisirs est incompatible avec la componction. — II vaut mieux sentir la componction due de la définir. — Stéléchius. — Portrait d'un homme pénitent.- Saint Paul. —Son amour pour Jésus-Christ. — Bienfaits de Dieu. — Avantages de la nuit. — L'enfer.

XXXV. Une chute au désert. — Théodore.

XXXVI. Douleur de Chrysostome. — Ses lettres à Théodore. — Aucun crime n'est irreinissible. — Aucune conversion impossible. — Il ne faut damais désespérer. — La pénitence se mesure non par le temps, mais par le sentiment.

XXXVII. Seconde lettre de Chrysostome à Théodore. — Il n'est pas étonné de sa chute. — Lu soldat peut être blessé. — Il cherche à briser les liens qui retiennent Théodore en montrant que l'on ne peut être heureux qu'un service de Dieu. — Peinture admirable du bonheur de la vie solitaire.

XXXVIII. La conversion du pécheur. — Théodore revient à résipiscence. — Il devient évêque de Mopsueste. — Malheur de l'âme orgueilleuse.

XXXIX. Persécution des solitaires. — Chrysostome en prend la défense.

XL. Traité de la vie monastique. — Parallèle d'un roi et d'un solitaire. — Il est impossible de vouloir ou de faire du mal à un solitaire. — Quel mal pourrait-on lui faire?

XLI. Appréciation et réflexion.

XLII. Chrysostome s'efforce de demeurer caché. — Dieu manifeste sa sainteté par des miracles.

XLIII. Vision d'un saint solitaire, directeur de Chrysostome.

XLIV. Guérison miraculeuse. — Un lion terrassé par la croix.

 XLV. Chrysostome se retire au fond du désert pour y mener la vie anachorétique.

XLVI. Ses austérités.

XLVII. Il devient malade. — Il rentre à Antioche.

XLVIII. Réflexion et conclusion du premier livre.         Page 94

 

Haut du document

 

 

LIVRE SECOND.

 

I. Invasion des Barbares. — Ravages qu'ils exercent. —Malheurs de l'empire décrits par saint Jérôme.

II. Réponse de Trajan à l'empereur Valens. — Prédictions de solitaire Isaac.

III. Bataille de Salices près d'Andrinople. — Mort tragique de Valens. — Libanius.

IV. Appréciation du caractère et de la conduite de cet empereur.

V. La paix rendue à l'Église. — Édit de Gratien contre les hérétiques.

VI. Chrysostome, en rentrant à Antioche, retrouve saint Mélèce

revenu de son troisième exil. — II est ordonné diacre.

VII. Concile de Constantinople. — Saint Mélèce le préside. — Décrets du concile. — Mort de saint Mélèce, ses funérailles. — Son caractère.

VIII. Travaux de Chrysostome pendant son diaconat.

IX. Stagyre possédé du démon. — Son affliction. — Il a recours à Chrysostome.

X. Chrysostome le console. — Traité de la Providence à Stagyre. Les afflictions dans les desseins de Dieu. — Dieu les permet pour le bien de l'homme. Il faut les supporter avec confiance et sans découragement.

XI. Appréciation et réflexions.

XII. Flavien, successeur de saint Mélèce. — Son caractère.

XIII. Chrysostome est ordonné prêtre. — Une colombe mystérieuse. —Chrysostome prosterné en présence de l'autel comme une victime.

XIV. Impressions diverses causées par l'ordination de Chrysostome. — Il est chargé du ministère de la prédication. — Son premier discours. — Modestie. — Humilité. — Éloge de Flavien.

XV. Chrysostome est investi de toute l'autorité de Flavien. — Il entre dans la carrière apostolique.

XVI. Etat moral de l'Église d'Antioche. — Église patriarcale.- La Palée.

XVII. Polémique. — Objet des discours de Chrysostome. — Ennemis qu'il doit combattre.

XVIII. Le paganisme à cette époque. — Ses doctrines. — Ses pratiques.

XIX. Chrysostome le combat. — Turpitudes des doctrines et des mystères du paganisme.

XX. Divinité du Christianisme prouvée par son établissement. — Parcelles de la vraie Croix. — Pèlerinages à Bethléem. — Polémique des Pères à cette époque. — Miracle arrivé à Antioche, preuve de la divinité du Christianisme. — Le temple d'Apollon. — Julien. — Saint Babylas. — Zèle de Chrysostome pour la conversion des idolâtres.

XXI. Polémique contre les Juifs. — Nécessité de cette polémique. — Chrétiens judaïsants. — Traces de l'hérésie de Cérinthe. — Chrysostome combat les chrétiens judaïsants. — Les synagogues.

XXII. Chrysostome attaque le judaïsme en montrant que la religion de Moïse est abolie. — Accomplissement des prophéties touchant le Messie. — Le temple est détruit. — Vains efforts de Julien et des Juifs pour le rebâtir. — Miracle éclatant de la justice de Dieu.

XXIII. Triomphe du Christianisme. — Tombeau de Jésus-Christ. — Reliques des martyrs. — Jérusalem et ses pèlerins. — Éloge magnifique de la Croix. — Elle brille partout. — Les fidèles ont mis leur confiance dans la Croix. — Prodiges qu'elle opère.

XXIV. Hérésies sur la Trinité, - Sabellius. — Les trithéistes. — Arius. — Les anoméens. — Chrysostome les combat. — Dieu par sa nature est incompréhensible. —Folie de la raison humaine. — Comparaison admirable. — Consubstantialité du Verbe.

XXV. Pourquoi la polémique contre les anoméens intéressait l'auditoire. — Comment Chrysostome savait intéresser. — Prier pour les hérétiques.

XXVI. Les fidèles sortent de l'église avant le Saint-Sacrifice. — Chrysostome les reprend. — Utilité de la prière commune dans l'église. — Fonctions de., anges pendant le sacrifice. — Rameau d'olivier, symbole de la paix.

XXVII. Bonté et adresse de Chrysostome dans ses réprimandes. — Il remercie ses auditeurs de leur docilité. — Il reprend ceux qui ne sont pas respectueux à l'église. —- Présence des possédés. —Les coupeurs de bourses pendant les sermons de Chrysostome. — Avis qu'il donne aux auditeurs.

XXVIII. Les marcionites. — Baptême des morts. — Guérison et conversion.

XXIX. Le schisme d'Antioche.- Chrysostome le combat. — Sermon sur l'anathème. — Saint Paul 'à Athènes. — Intolérance pour les doctrines. — Charité pour les personnes.

XXX. Chrysostome travaille à réformer les moeurs. — Tableau des moeurs de la cité d'Antioche. — Obstacles à la conversion des infidèles.

XXXI. Superstitions diverses. — Désordres du premier jour de l'an. — Ce qui rend l'année heureuse.

XXXII. Intempérance. — Blasphème.

XXXIII. Le luxe à Antioche. — L'avarice. — Malheurs de l'avare.

XXXIV. Cruauté d'un riche avare.

XXXV. La pauvreté est en un sens inévitable. — Éloge de la pauvreté. — L'inégalité des conditions est nécessaire. — C'est la pauvreté qui a inventé les arts. — Quel est le véritable pauvre.

XXXVL Libéralités de Chrysostome.

XXXVII. Jésus-Christ dans la personne du pauvre. — Prosopopée admirable, applaudissements. — Modestie et prière de Chrysostome.

XXXVIII. Statistique des habitants d'Antioche. —- Misères morales des pauvres. — Accusations contre les pauvres. — Chrysostome les réfute. — C'est l'intention qui donne du prix à l'aumône. — Réflexion. — Conclusion du second livre. Page 171

 

Haut du document

 

LIVRE TROISIÈME.

 

I. Théodose est élevé à l'empire. — Révolte du tyran Maxime. — Mort de Gratien. — Nouvelle levée d'impôts.

II. Sédition d'Antioche. — Renversement des statues.

III. La frayeur succède à la fureur.

IV. Le peuple dans son malheur retrouve Chrysostome.

V. Premier discours au peuple d'Antioche sur les statues. — Tendresse apostolique de Chrysostome.

VI. Interrogatoires et supplices.

VII. Inquiétudes, craintes et terreur des habitants d'Antioche. Ils ont recours à Flavien. — Départ de Flavien. — Le cirque et les théâtres sont déserts.

VIII. Chrysostome réunit le peuple. — Les philosophes fuient dans les montagnes. — Les solitaires arrivent à Antioche. Paroles de l'un d'eux.

IX. Comment Chrysostome console le peuple et relève son courage.

X. Colère de Théodose. — Antioche perd ses privilèges.

XI. L'impératrice Flaccile. —Ses vertus.

XII. Voyage de Flavien. — Il arrive à Constantinople.

XIII. Plaintes de Théodose.

XIV. Discours de Flavien.

XV. Clémence de Théodose.

XVI. Flavien arrive à Antioche. — Joie du peuple. — Paroles de Chrysostome.

XVII. Changement opéré dans Antioche. — L'impression de terreur se dissipe. — Saintes aeuvres de Chrysostome.

XVIII. Chrysostome considéré comme orateur. — Appréciation. — Suidas. — Saint Nil. — Saint Isidore de Damiette.

XIX. Éloquence de Chrysostome, sa force et sa puissance. — Comment il établit la divinité du Christianisme.

XX. Raison des mystères. — Ne pas chercher le pourquoi et le comment.

XXI. Coup d'oeil sur l'ensemble des erreurs de cette époque.

XXII. Travaux de Chrysostome à Antioche. — Ses homélies. — Parole de saint Thomas d'Aquin.

XXIII. Chrysostome est exégète, docteur, apologiste. — Ascète. — Censeur des vices.

XXIV. Il reprend le luxe des femmes. — En quoi consiste la vraie beauté.

XXV. Luxe et vanité ridicule de certains hommes. —Avec quelle

force Chrysostome les reprend.

XXVI. Médisance. — Jeux du cirque. — Théâtres. — Leur immoralité.

XXVII. Le peuple abandonne les églises pour le cirque et les théâtres. — Douleur de Chrysostome.

XXVIII. Oeuvres saintes recommandées par Chrysostome. — Prière. — Gémissements. — Sacrements. — Eucharistie. —Pureté du coeur. — Lecture. — Assistance aux offices de l'Église. — Méditation des vérités éternelles. — Pensée de la mort.

XXIX. Exemple des martyrs. — Leur crédit auprès de Dieu. — Saint Julien. — Visiter les tombeaux des martyrs. — Sans bourreaux l'on peut être martyr.

XXX. Forme de l'éloquence de Chrysostome. — Qualités que doit avoir le prédicateur. — La vertu. — La science. — Le travail, la modestie.

XXXI. Dans quels temps et dans quel lieu Chrysostome prêchait, - Ses qualités comme orateur.

XXXII Écriture sainte. — Comment Chrysostome l'explique au peuple.

XXXIII. Méthode qu'il suit dans ses homélies. — Son style.

XXXIV. Beauté et noblesse de ses comparaisons. — Écriture. — Humilité. — Orgueil. — Prière. — Aumône. — Église. — Saint Pierre. — Le chrétien.

XXXV. Chrysostome prépare soigneusement ses discours. — II improvise quelquefois. — Sténographes. — Exemple d'improvisation.

XXXVI. L'orateur doit proportionner son discours à son auditoire. — Chrysostome est tout à la fois noble et simple., à la portée de tous ses auditeurs.

XXXVII. Avis important que lui donne une femme du peuple.

XXXVIII. Ses amis se plaignent de la longueur de ses exordes. — Chrysostome se justifie. — Corrections des amis. — Flatteries des ennemis.

XXXIX. Ses auditeurs mettent souvent son zèle à l'épreuve. — Il se plaint avec bonté. —- L'affluence de ses auditeurs le rend heureux. — Il s'excuse d'avoir été trop long dans ses discours.

XL. Effets de l'éloquence du saint prêtre. — Bouche d'or! Bouche d'or!

XLI. Modestie de Chrysostome.

XLII. Deux choses surtout attiraient les peuples aux sermous de Chrysostome. — Bonté de Chrysostome pour les pécheurs. — La pénitence. — La miséricorde divine.

XLIII. Ne jamais désespérer.

XLIV. Beauté de l'Église d'Antioche. — Chrysostome était la joie, la vie d'Antioche. — Tristesse de la ville quand Chrysostome était absent.-Joie que causait son retour.

XLV. Tendresse de Chrysostome pour les habitants d'Antioche. — Conclusion du livre troisième. Page 231

 

Haut du document

 

LIVRE QUATRIÈME. 

I. Événements survenus dans l'empire et dans l'Église.

II. Providence de Dieu sur son Église.

III. Mort de Nectaire, archevêque de Constantinople.

IV. Intrigues de l'ambition.

V. Chrysostome est choisi pour succéder à Nectaire.

VI. Comment Chrysostome est amené à Constantinople.

VII. Adieux à Antioche.

VIII. Théophile d'Alexandrie s'oppose à l'ordination de Chrysostome. — Raisons de sa conduite.

IX. Chrysostome est sacré évêque de Constantinople.

X. Sentiments de Chrysostome.

XI. Constantinople. — Sa situation. — Ses richesses et sa Magnificence.

XII. Succession de ses évêques jusqu'à Chrysostome. —Son histoire religieuse.

XIII. Saint Grégoire de Nazianze. — Son zèle. — Il renonce à son siége. —Ses adieux à son peuple.

XIV. Chrysostome commence son ministère épiscopal. — Son premier discours à Constantinople.

XV. Sa tendresse pour ses diocésains. — Antioche et Constantinople. — Il invite les habitants de Constantinople à assister à ses instructions. — Utilité de la parole de Dieu.

XVI. Eloquence de Chrysostome à Constantinople. —Ses homélies. — Admiration qu'il excite.

XVII. Réformes opérées à Constantinople. — Clercs scandaleux. —Femmes sous-introduites. —Avec quelle force Chrysostome s'élève contre ce désordre.

XVIII. Désordre dans le rang des vierges. — Chrysostome le détruit.

XIX. Chrysostome réforme son clergé.

XX. Chrysostome réforme sa maison épiscopale. —Sa vie privée. — Sa frugalité. — Hospitalité. — Compassion pour les malades. — Hôpitaux réformés et fondés.

XXI. Chrysostome exhorte ses auditeurs à prendre soin des étrangers et des voyageurs.

XXII. Amour et soin des pauvres. — Chrysostome vend une partie des vases sacrés pour les soulager. — II forme le projet de les réunir dans une maison commune. — Sa charité pour les pauvres le fait surnommer Jean l'Aumônier.

XXIII. L'ordre des veuves en Orient. — Réformes opérées par Chrysostome.

XXIV. Traité adressé aux veuves. — Il console une jeune veuve sur la mort de Thérasius, son mari. — Empereurs enlevés de mort violente. — Secondes noces.

XXV. Veuves illustres de Constantinople. — Sainte Olympiade. — Elle perd Nébridius son mari. — Elle refuse la main d'Espidius, cousin de Théodose. — Persécutions qu'elle éprouve. — Ses vertus.

XXVI. Le zèle de Chrysostome s'étend à tous les rangs et à toutes les classes de la société.

XXVII. Il établit le saint usage des veilles pour prier. —Utilité des veilles.

XXVIII. Il établit le pieux usage des chants sacrés. — L'homme est sensible à l'harmonie. — Combien les chants dissolus sont nuisibles. — Utilité des cantiques. — Il explique le livre des psaumes.

XXIX. Il loue la dévotion aux saintes reliques. — Saints usages des chrétiens à cet égard.

XXX. Dévotion du peuple de Constantinople aux saintes reliques. —Litanies. — Processions.

XXXI. Solennité remarquable. — Translation des reliques de plusieurs saints martyrs à l'occasion d'un tremblement de terre. — Récit de cette translation. — L'impératrice Eudoxie.

XXXII. Joie de Chrysostome. — Ses paroles au peuple et à l'impératrice.

XXXIII. L'empereur Arcade et son armée visitent les saintes reliques déposées dans l'église de Saint-Thomas. — Discours de Chrysostome.

XXXIV. Imitation des martyrs. — Conclusion du livre quatrième.        Page 282

 

Haut du document

 

LIVRE CINQUIÈME.

 

I. Idée du vrai zèle.

II. Chrysostome travaille à éteindre le schisme d'Antioche. — II y réussit.

III. II s'occupe des affaires ecclésiastiques des provinces de la Thrace, de l'Asie et du Pont.

IV. Oracles des païens sur la chute du Christianisme. — Édits des empereurs contre l'idolâtrie.

V. Chrysostome profite de ces édits pour hâter la ruine du paganisme.

VI. Il travaille à ramener à la foi catholique les Goths ariens. — Première traduction des Livres divins en langue gothique.

VII. Chrysostome est obligé, à cause de la foule toujours croissante, d'abandonner la tribune ordinaire et de prêcher du haut du jubé placé au centre de l'église.

VIII. Conversion d'une femme hérétique. — Miracle éclatant.

IX. Décadence de l'empire. — Causes de cette décadence. X. L'empereur Arcade. — Son caractère et son portrait.

XI. Eutrope. — Bassesse de cet eunuque. — Sa puissance. — Sa tyrannie. — Timase. — Pentadie se réfugie dans l'église.

XII. Loi sur les asiles.   - Raisons de cette loi. — Eutrope la fait révoquer.

XIII. Chrysostome réclame en faveur des immunités de l'Église. — L'orgueil d'Eutrope va toujours croissant. — Il est nommé consul. — Les flatteries les plus honteuses lui sont prodiguées.

XIV. Gaïnas, capitaine des Goths, s'unit à Tribigilde pour renverser Eutrope.

XV. Eutrope veut dominer l'impératrice Eudoxie. — Sa disgrâce.

XVI. Eutrope se réfugie dans l'église. — Chrysostome le défend.

XVII. Fureur du peuple. — Discours de Chrysostome sur la disgrâce d'Eutrope.

XVIII. Fin malheureuse d'Eutrope.

XIX. Révolte de Gaïnas. — Incendies et massacres.

X.X. Faiblesse d'Arcade.

XXI. Gaïnas demande une église pour ceux de sa secte. Arcade y consent. — Fermeté de Chrysostome.

XXII. Entrevue de Gaïnas et de Chrysostome.

XXXIII. Perfidie de Gaïnas. — Il sort de Constantinople et exerce de grands ravages dans la Thrace.

XXIV. Chrysostome est envoyé comme député auprès du Barbare.

XXV. Ascendant et pouvoir de la religion.

XXVI. Chrysostome s'occupe des diocèses de l'Asie.

XXVII. Affaires des évêques d'Asie. — Accusations contre Antonin d'Éphèse.

XXXIII. Modération de Chrysostome. — Son respect pour les saints mystères.

XXIX. Voyage du saint à Éphèse. — Déposition des évêques simoniaques. — Sévérien de Gabales. —Son ambition. — Transition.

XXX. L'orage se prépare. — Dernier regard sur Chrysostome avant son exil. — Comment il y est préparé.

XXXI. Parallèle entre saint Paul et saint Chrysostome. — Admiration et amour de Chrysostome pour l'apôtre saint Paul. — Pourquoi il désirait faire le voyage de Rome. — Quelle est la gloire de Rome.

XXXII. Sa dévotion envers l'apôtre saint Paul. — Saint Paul lui dicte ses homélies. — Image de saint Paul. — Chrysostome recommande la lecture des épîtres de saint Paul.

XXXIII. Éloquence de saint Paul. — Beauté et utilité de ses épîtres.

XXXIV. Imitation des vertus de saint Paul. — Humilité.

XXXV. Esprit de pénitence.

XXXVI. Chasteté. — Éloge de la virginité.

XXXVII. Combien Chrysostome est détaché des biens et des honneurs. — Esprit de prière. — Célébration des divins mystères. — Les anges environnent l'autel.

XXXVIII. Sa dévotion envers la sainte Vierge, les anges et les saints.

XXXIX. Amour de saint Paul pour Jésus-Christ. — Chrysostome imite son maître.

XL. Portrait de celui qui est embrasé d'amour pour Jésus-Christ.

XLI. Chrysostome ne craint qu'une seule chose : le péché.

XLII. Charité pour le prochain. — Tendresse de Chrysostome pour les habitants d'Antioche et de Constantinople.

XLIII. Zèle de l'apôtre saint Paul.

XLIV. Zèle de Chrysostome. — Zèle ardent, éclairé, charitable et prudent.

XLV. Tendresse de Chrysostome pour les pécheurs. — Ne jamais désespérer. — Conversion remarquable. — Bonté de Dieu.

XLVI. Les chaînes de saint Paul. — Être prisonnier pour Jésus-Christ. — Chrysostome met au-dessus de tous le bonheur de souffrir pour Jésus-Christ. — Son ardent désir du martyre.

XLVII. Conclusion du livre cinquième. Page 343 

 

Haut du document

 

LIVRE SIXIÈME.

I. Ceux qui veulent vivre pieusement et selon Dieu, souffriront persécution.

II. État religieux de l'Église de Constantinople. — L'ennemi du salut des hommes excite une persécution.

III. Quels étaient les persécuteurs de Chrysostome.

IV. La haine d'Eudoxie contre Chrysostome.

V. Les ennemis du saint Evêque se réunissent. — Occasion qui fait éclater la persécution.

VI. Les solitaires de Nitrie persécutés par Théophile. — Le prêtre Isidore. — Il fuit la colère de Théophile et se retire dans le désert de Nitrie. — Principaux personnages de ce désert. — Leur vie édifiante. — Les quatre grands frères.

VII. Théophile accuse d'origénisme les religieux de Nitrie. — Anthropomorphites. — Erreurs d'Origène. — Les sectateurs et les défenseurs d'Origène. — Dévastations du désert de Nitrie. — Les religieux chassés se retirent à Constantinople.

VIII. Chrysostome accueille les solitaires. — Il cherche à apaiser Théophile. — Sa prudence. — Théophile cherche à perdre Chrysostome. — Saint Epiphane à Constantinople.

IX. Les solitaires se justifient devant saint Epiphane. — Il quitte Constantinople. — Il meurt en retournant à Salamine.— Réflexion.

X. Les solitaires présentent à l'empereur un mémoire contre Théophile.

XI. L'empereur ordonne à Théophile de comparaître devant l'archevêque de Constantinople.

XII. Théophile arrive à Constantinople non comme accusé, mais comme accusateur.

XIII. Cabales contre saint Chrysostome.

XIV. Conciliabule du Chêne. — Chrysostome est accusé. — Il est cité; il refuse de comparaître.

XV. Chrysostome est condamné. — Arrêt de son exil.

XVI. Amour du peuple pour Chrysostome.

XVII. Discours de Chrysostome au peuple.- Confiance en Dieu.

XVIII. Chrysostome quitte Constantinople.-Paroles remarquables.

XIX. Douleur du peuple. — Il interrompt Sévérien de Gabales. — Cris d'indignation.

XX. Châtiment de Dieu. — Tremblement de terre. — Terreur de l'impératrice Eudoxie. —Elle fait revenir Chrysostome.

XXI. Retour de Chrysostome. — Son triomphe. — Joie du peuple.

XXII. Fuite de Théophile.

XVIII. Grand exemple d'humilité donné à Théophile.

XXIV. Les passions déchaînées de nouveau.

XXV. Inauguration d'une statue en l'honneur de l'impératrice Eudoxie. — Jeux. — Divertissements. — Superstitions païennes. — Le service divin est troublé. — Chrysostome s'élève contre le désordre.

XXVI. Les ennemis de Chrysostome profitent de cette circonstance pour le rendre de nouveau odieux à l'impératrice.

XXVII. Un nouveau concile s'assemble contre Chrysostome. — Triomphe de ses ennemis. — Il est déposé de nouveau et condamné à l'exil.

XXVIII. On presse l'empereur de faire exécuter la sentence. — Fermeté de Chrysostome. —Fidélité du peuple. — Violences exercées contre les catholiques. — Réunions des catholiques.

XXIX. On attente à la vie de Chrysostome. — Il fait ses adieux aux évêques, au clergé, aux vierges et aux veuves. — Son départ.

XXX. Troubles de Constantinople. — Combats dans les rues. — Incendie de l'église et du sénat.

XXXI. Persécutions cruelles exercées contre les amis de Chrysostome.

XXXII. Malheurs de l'église de Constantinople. — Sa désolation.

XXXIII. Conclusion du livre sixième. Page 39

 

Haut du document

 

 

LIVRE SEPTIÈME.

 

I. Force d'âme de Chrysostome. — Sa parfaite résignation.

Il. Il est conduit à Nicée. —Sa lettre à Constance, missionnaire en Phénicie.

III. Cucuse. — Départ de Nicée. — Il écrit à Olympiade. — Fatigues du voyage.

IV. Les peuples accourent sur son passage. —Impressions qu'il éprouve.

V. Césarée en Cappadoce. — Pharètre, évêque de cette ville.

VI. Chrysostome raconte à Olympiade ce qu'il souffrit à Césarée.

VII. Chrysostome arrive à Cucuse. — Dioscore. — Ses attentions charitables.

VIII. Charité de l'évêque de Cucuse.

IX. Sabienne arrive à Cucuse. — Son grand courage et sa vertu.

X. Le schisme à Constantinople. — Fermeté des catholiques.

XI. Amis de Chrysostome à Constantinople. — Le préfet Studius.

XII. Péan, personnage illustre. — Beauté et efficacité de cette

parole : Gloire à Dieu de tout.

XIII. Lettres à Brison, à Léonce et à Cratère.

XIV. Evèques et prêtres persécutés pour la cause de Chrysostome.

XV. Les vierges et les veuves de Constantinople.

XVI. Pentadie et sainte Nicarète.

XVII. Lettres de Chrysostome aux prêtres et aux fidèles incarcérés pour sa cause.

XVIII. Arrêt d'exil contre les catholiques fidèles.

XIX. Mort d'Arsace, l'évêque intrus. —Atticus succède à Arsace.

XX. Mort de Flavien, patriarche d'Antioche. — Malheurs d'Antioche. — Intrusion de Porphyre. — Décret de l'empereur Arcade.

XXI. Triste situation de l'église d'Orient. — Les évêques fidèles tournent leurs regards vers Rome.

XXII. L'affaire de Chrysostome est portée à Rome. — Lettres de Théophile et de Chrysostome au pape Innocent Ier.

XXIII. Décision du Pape. — Autorité du Pape.

XXIV. Souffrances de Chrysostome à Cucuse et dans la forteresse d'Arabisse.

XXV. Maux de l'Arménie.

XXVI. Combien était sincère et tendre l'amitié de Chrysostome.

XXVII. Lettre de Chrysostome à sa soeur.

XXVIII. Le zèle ne s'éteint point dans l'âme de Chrysostome exilé.

XXIX. Il console les uns, il gémit sur la perte des autres, il encourage, il reprend, il soutient les fidèles d'Antioche et de Constantinople.

XXX. Il s'occupe de la propagation de la foi. — Il encourage les missionnaires.

XXXI. Le solitaire Aphraate à Cucuse.

XXXII. Le pape saint Innocent. — Lettre d'Honorius à Arcade.

XXXIII. Les députés du pape et du concile sont enfermés dans une forteresse.

XXXIV. Chrysostome remercie le pape et les évêques d'Occident. — Sa lettre au pape.

XXXV. Quelques fidèles sont scandalisés des souffrances des Prêtres catholiques. — Chrysostome écrit un Traité intitulé Contre ceux qui sont scandalisés des maux de l'église et des fidèles. — Beauté de ce Traité.

XXXVI. Le pape saint Innocent écrit aux fidèles persécutés et à Chrysostome exilé.

XXXVII. Espérances de Chrysostome. — Pourquoi Dieu les permet.

XXXVIII. Gloire de Chrysostome à Cucuse. — Affluence des visiteurs.

XXXIX. Les ennemis de Chrysostome, jaloux de sa renommée, obtiennent un second arrêt d'exil. — Pityonte.

XL. Résignation de Chrysostome.

XLI. Il part pour son nouvel exil. — Ses souffrances.

XLIl. il arrive à Comane. — Les gardes sont obligés de le déposer dans un réduit dépendant de l'église de saint Basilisque. — Le saint martyr apparaît à Chrysostome. — Mort de saint Jean Chrysostome.

XLIII. Justice de Dieu. — Sa conduite.

XLIV. Chàtiments des persécuteurs.

XLV. Saint Nil. — Sa lettre à l'empereur.

XLVI. Mort de Théophile d'Alexandrie. — Son caractère. — Paroles qu'il prononce à son dernier moment.

XLVII. Funérailles de saint Jean Chrysostome. — Deuil          des pauvres, des vierges, des solitaires et du clergé.

XLVIII. Les ennemis du saint s'efforcent de ternir sa mémoire.

XLIX. Le pape excommunie l'empereur et les principaux ennemis du saint.

L. Le nom de Chrysostome est placé dans les diptyques sacrés.

LI. L'empereur Théodose le Jeune. — Sa piété. — Sainte Pul

chérie.

LII. Théodose envoie des commissaires à Comane.

LIII. Miracle arrivé à Comane. — Prière et supplique de Théodose.

LIV Réparation.

LV.. Translation des reliques de saint Jean Chrysostome. — Vénération des peuples. — Voyage. — L'empereur Théodose. — Sainte Pulchérie. — Le Bosphore resplendissant.

LVI. Constantinople dans l'allégresse. — Entrée solennelle du corps de saint Jean Chrysostome à Constantinople.

LVII. Eloge de saint Jean Chrysostome.

LVIII. Conclusion.

 

 

Haut du document

 

 

Accueil Suivante