Reliques

précieuse relique fut conservée dans la sacristie de l'église de St-Marcel, de cette ville, jusqu'en 1793. D'autres inventaires du Chapitre de Delémont mentionnent, parmi les reliques de Moutier l'ongle d'un affreux griffon : ungulam immanissimci grpyphi. Ce trophée de la victoire de St Himier a été égaré à la fin du XVIIIe siècle, quand les chanoines de Delémont se réfugièrent en Suisse, pour éviter les brigandages des Français. Cet ongle immense servait de reliquaire, comme c'était l'usage à cette époque. Dans l'église de St Saratius, à Maëstrich, on conserve plusieurs cornes remplies de reliques, qu'on porte aux processions. A Gran, le primat de Hongrie se sert de trois cornes comme vases sacrés pour la consécration des Stes Huiles, le Jeudi Saint.
C. F. Morel, pasteur à Corgémont, qui vivait au temps où le Chapitre de Moutier était encore à Delémont, dans son Histoire de l'Evêché de Bâle, écrite en 1812, dit, page 20 : «Quoique le lecteur puisse penser de l'histoire du griffon, il est bon de lui dire que, dans l'église de Damphreux, on voit un tableau représentant le terrible événement et que l'on conserve jusqu'à nos jours, dans la sacristie des chanoines de Delémont,  l'ongle du griffon, à eux parvenu de la succession de leurs ci -devant confrères de St-Imier, et parfaitement semblable à une grande corne de boeuf de Hongrie. »
Suivant les meilleurs auteurs St Himier mourut le 14 novembre 615. C'est aussi Le 14 novembre que sa fête est célébrée. Son culte, devenu populaire, se répandit de suite après sa mort, grâce aux prodiges qui s'opéraient à son tombeau. Les martyrologes des diocèses de Besançon, de Bâle et de Lausanne fixent sa fête au 14 novembre. La Sacrée Congrégation des Rites, par un décret du 27 janvier 1883, a approuvé le culte rendu à St Himier depuis des siècles. Les paroisses de Courchapoix et de Develier l'ont pris pour patron. La célèbre chapelle du Vorbourg a été consacrée en 1049 par le Pape lui même, St Léon IX, en l'honneur de St Himier. Les chapelles de Fregiécourt et de Lugnez lui sont dédiées. En Normandie, une paroisse porte le nom de St-Himier et reconnaît notre Saint ajoulot comme patron et célèbre aussi sa fête le 14 novembre. La cathédrale de Bâle, les collégiales de Delémont et de St Ursanne possédaient des chapelles dédiées à St Himier. La nouvelle paroisse de St-Imier le reconnaît également comme patron.
St Himier a toujours été représenté en vêtements sacerdotaux, revêtu de la chasuble, tenant un livre à la main, de l'autre, commandant au griffon qui est à ses pieds.
L'iconographie chrétienne a toujours réuni sous une seule figure ces trois caractères qui se remarquent dans la vie de St Himier : il est prêtre, il porte la chasuble, il est apôtre, il tient

Vitrail de Saint Germain par Schweri l'église catholique romaine  de Saint-Imier

Fresques de la collégiale de Saint-Imier

P. 1p. 2 ; p. 3 ; p. 4 ; p. 5 ; p. 6 ; p. 7 ; p. 8 ; p. 9 ; p. 10 ; p. 11 ; p. 12 ; p. 13 ; p. 14 ; p. 15 ; p. 16 ; p. 17 ; p. 18 ; p. 19 ; p. 20 ; p. 21; p. 22 ; p. 23 ; p. 24 ; p. 25 ; p. 26 ; p. 27p. 28 , p. 29 ; p. 30 ; p. 31;
p. 32 ; p. 33 ; p. 34 ; p. 35 ; p. 36 ; p. 37 ; p. 38 ; p. 39 ; p. 40 ;
Abbaye Saint Benoît ; Chapelle du Vorbourg

Pour nous contacter :

Téléphone : + 41 (032) 422 21 41
Télécopie : + 41 (032) 422 21 41Messagerie : portier@abbaye-saint-benoit.ch