Traduction (suite)

2. Là, en peu de temps, comme un bon cultivateur, il se mit à extirper de ses propres mains, ronces et épines et à rendre le terrain cultivable. Il se rappelait les douces paroles du psalmiste : On mange le pain produit par le travail de ses mains et l'on en sera heureux (Ps 127 (H.128) 2) Le champ ayant donc été semé, la moisson ayant crû, les fleurs étant devenues de jeunes pousses, il n'apparut aucun fruit à récolter sur les épis au moment de la moisson. Le vénérable Himier comprit que cela était arrivé selon un dessein du Dieu-Tout-Puissant, comme le dit la Sagesse par la bouche de Salomon : « De même que l'or est éprouvé par le feu, ainsi Dieu éprouve le cœur des hommes » (Prov. 17,3).

Un peu triste si j'ose ire, il se mit en quête de l'église de Lausanne dédiée à la Sainte Mère de Dieu. A son arrivée, il fut honorablement reçu par les recteurs de l'église. Suppliant, il fit appel à leur aide afin qu'on lui permette de s'installer dans les alentours de la propriété de l'évêque. Dans sa requête, il demanda notamment d'écrire une charte stipulant que si la divine clémence lui accordait la grâce d'acquérir quelque chose, il en donne 2 parts à ladite église et la 3e à ses serviteurs.

3. Il parcourait donc les alentours, scrutant tous les endroits, mais il n'en trouva aucun qui lui convînt. Après réflexion
(Dans le manuscrit d'Hauterive, suit ici une longue interpolation relative au voyage en Terre Sainte) il retourna au même domaine épiscopal, promettant d'améliorer la charte qu'on lui a donnée. De nouveau le saint homme Himier parcourait selon sa coutume les paroisses et les églises.

Il parvint à un certain endroit appelé Cerlier (Ciriliacus) où selon son dessein, il commença à construire une maison. Mais les gens de l'endroit, méconnaissant sa vertu, rivalisèrent de zèle pour le forcer, comme un seul homme, à sortir de là. Quant à lui, s'adonnant jour et nuit à la prière, il disait : « Dieu du ciel et de la terre, toi qui sais tout, par la volonté de qui subsiste tout, à la volonté duquel nul ne saurait résister et qui rappelle ceux qui errent afin qu'ils ne périssent pas, garde-moi--ton serviteur-- et montre-

Premier essai infructueux dans le vallon de la Suze

P. 1p. 2 ; p. 3 ; p. 4 ; p. 5 ; p. 6 ; p. 7 ; p. 8 ; p. 9 ; p. 10 ; p. 11 ; p. 12 ; p. 13 ; p. 14 ; p. 15 ; p. 16 ; p. 17 ; p. 18 ; p. 19 ; p. 20 ; p. 21; p. 22 ; p. 23 ; p. 24 ; p. 25 ; p. 26 ; p. 27p. 28 , p. 29 ; p. 30 ; p. 31;
p. 32 ; p. 33 ; p. 34 ; p. 35 ; p. 36 ; p. 37 ; p. 38 ; p. 39 ; p. 40 ;
Abbaye Saint Benoît ; Chapelle du Vorbourg

Pour nous contacter :

Téléphone : + 41 (032) 422 21 41
Télécopie : + 41 (032) 422 21 41Messagerie : portier@abbaye-saint-benoit.ch