Traduction (suite)

4. Le soir tombant, ayant passé le sommet d'un mot, l'homme de Dieu tomba sur un endroit irrigué par une source. Il ne dormit pas de la nuit, veillant d'un bout à l'autre dans la louange de Dieu. AU chant du coq, il entendit le son d'une clochette, et frappant son serviteur au côté, il lui dit : « N'entends-tu pas, mon frère, le signal que j'entends? » Mais lui par contre : « Pas du tout! Et je m'étonne, Père, que tu dises de telles choses. Nous avons franchi tant de crêtes et nous n'avons rien vu. » Himier, l'adorateur de Dieu, se replongea aussitôt dans la louange divine comme il en avait l'habitude. Après un certain temps, pour la seconde fois, le coq chanta et de nouveau, il entendit un tintement. Mais lui n'en priait que de plus belle. Enfin, après un intervalle plus rapproché, un son métallique parvint à ses oreilles, plus clair, plus sonore. Intrigué par ce 3e tintement, le vénérable Himier s'adressa à son serviteur en lui disant : « Je m'étonne que tu ne puisses percevoir ce puissant signal ». Et lui, tendant l'oreille avec application, entendit aussitôt après la clochette sur le flanc de la montagne. Le vénérable Himier rendit grâces à Dieu.

5. Passé le crépuscule, il se rendit en toute hâte, précédé par un ange, à l'endroit d'où venait le bruit. Il vit le signe ci-dessus mentionné, s'empressa de le prendre, le baisa, le déposa, sur son sein et tout-à-coup, pénétré par la grâce de la lumière d'en-haut, il vit toutes choses à la ronde. Tandis qu'il considérait cet endroit agréable, surgit à l'improviste près d'un coudrier touffu un cochon sauvage accompagné de trois pourceaux ; il s'était roulé dans la boue, selon son habitude et se frottait  l'arbre. Étendant sa main, le Père fit un signe de croix. Par ce signe de la croix su Seigneur, l'animal en oublia sa férocité et devint une bête douce et apprivoisé. Là-dessus, l'homme de sainte vie approcha du coudrier y coupa la branche où il avait trouvé la clochette suspendue, lui ôta son écorce pour l'utiliser comme bâton et, s'appuyant dessus pendant un temps assez long, saint Himier pria afin que la bonté du Très-Haut lui ouvre un filet de source.

Découverte d'une source...

P. 1p. 2 ; p. 3 ; p. 4 ; p. 5 ; p. 6 ; p. 7 ; p. 8 ; p. 9 ; p. 10 ; p. 11 ; p. 12 ; p. 13 ; p. 14 ; p. 15 ; p. 16 ; p. 17 ; p. 18 ; p. 19 ; p. 20 ; p. 21; p. 22 ; p. 23 ; p. 24 ; p. 25 ; p. 26 ; p. 27p. 28 , p. 29 ; p. 30 ; p. 31;
p. 32 ; p. 33 ; p. 34 ; p. 35 ; p. 36 ; p. 37 ; p. 38 ; p. 39 ; p. 40 ;
Abbaye Saint Benoît ; Chapelle du Vorbourg

Pour nous contacter :

Téléphone : + 41 (032) 422 21 41
Télécopie : + 41 (032) 422 21 41Messagerie : portier@abbaye-saint-benoit.ch