Traduction (suite)

se plut à confectionner un lit inconfortable pour la chair avec des pierres brutes et au cours des 9 années qui suivirent, il s'étendit à même les cailloux pour le temps minime de repos qu'il s'accordait; mais il s'employa encore à se déchirer par un autre supplice de peur qu'il ne restât quelque péché à l'intérieur de son âme par la contagion de la chair. Chaque jour il se mettait dans les narines de la cendre tamisée afin que s'il perdait conscience par l'assoupissement de l'esprit, la cendre en pénétrant dans la cavité des narines fasse se réveiller le serviteur de Dieu. Outre cela, le serviteur de Dieu est réputé comme ayant pratiqué une grande mortification dans l'abstinence : 3 jours par semaine, il prenait un seul repas avec un peu de pain d'orge ; il mangeait ce pain pétri avec de l'eau et de la cendre autour de l'heure de None. Comme arrivait le temps où une telle vertu devait trouver son salaire, la douleur de ses membres remonta vers le cœur et comme il se rendait compte que la mort approchait, il ordonna qu'on le transporte à la basilique du confesseur du Christ, Martin, qu'il avait lui-même construite et dans l'attente de son départ il chantait avec les clercs des psaumes et des hymnes autant que ses forces le lui permettaient. Sur ces entrefaites, son âme sainte fut déliée de la chair. Après sa mort, ses membres brillent de miracles quotidiens.
Dès que saint Himier s'éteint corporellement, les malades viennent et sont guéris, les lépreux sont purifiés, la marche est rendue aux boiteux, la vue aux aveugles ; la foule de ceux qui souffrent et s'affligent, car ils  sont opprimés par toutes sortes d'infirmités, cette foule reçoit un remède à la fois pour l'âme et le corps.
Réfléchissez bien, très chers, à la qualité de vie de son âme, au lieu où elle vit maintenant pour toujours, lui dont même le corps mort vit par tant de miracles par la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen.

Ci-finit la vie de saint Himier confesseur.

Derniers travaux et départ pour le ciel.

P. 1p. 2 ; p. 3 ; p. 4 ; p. 5 ; p. 6 ; p. 7 ; p. 8 ; p. 9 ; p. 10 ; p. 11 ; p. 12 ; p. 13 ; p. 14 ; p. 15 ; p. 16 ; p. 17 ; p. 18 ; p. 19 ; p. 20 ; p. 21; p. 22 ; p. 23 ; p. 24 ; p. 25 ; p. 26 ; p. 27p. 28 , p. 29 ; p. 30 ; p. 31;
p. 32 ; p. 33 ; p. 34 ; p. 35 ; p. 36 ; p. 37 ; p. 38 ; p. 39 ; p. 40 ;
Abbaye Saint Benoît ; Chapelle du Vorbourg

Pour nous contacter :

Téléphone : + 41 (032) 422 21 41
Télécopie : + 41 (032) 422 21 41Messagerie : portier@abbaye-saint-benoit.ch