Traduction (suite)



Voyage de Himier à Jérusalem



Faisant un retour sur lui-même, l'homme de Dieu se mit à méditer en son for intérieur avec amour, projetant, quelle que soit la peine que cela entraînerait, de visiter les lieux que le Christ avait parcourus corporellement en enseignant le salut pour le monde entier. De son labeur, il attendait surtout cet avantage : si cela agréait à l'autorité d'En-Haut, la croix du Christ qu'il portait sur son corps, il l'emporterait jusqu'à la palme du martyre si l'occasion s'en présentait ; il retournait très souvent en lui-même cette parole du Seigneur : « Celui qui veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive ».
C'est poussé par cette intention que l'homme vénérable s'embarqua pour Jérusalem. Pendant trois ans, il ne ménagea pas sa sueur pour visiter les lieux saints, se livrant sans cesse, nuit et jour, aux veilles et aux prières. Enfin, pour faire fructifier avec usure et plus largement le talent à lui confié, il décida de s'instruite en ce lieu-là dans les langues syriaque et arabe.
Sur ces entrefaites, il arriva qu'un certain griffon rès féroce dévastait je ne sais quelle île, peuplée de païens, dont le nom a été perdu à cause de l'éloignement du lieu et de l'ancienneté du fait ; chaque jour il y faisait des incursions dévastatrices, poussé par son effrayante voracité, ce qui, nous le pensons, relevait d'une disposition divine, car ceux qui adoraient les créatures à la place du Créateur (cf. Rm 1,25) méritaient d'être affligés par ces mêmes créatures et s'ils n'avaient pas reconnus Dieu dans les heures de prospérité, du moins au moment de l'affliction et sous le coup es tourments, ils désireraient un Sauveur. C'est pourquoi, pressé par une telle nécessité, le roi de ladite île tint conseil avec ses premiers citoyens et,  soutenu par les acclamations du peuple, (en ce temps-là, la renommée

P. 1p. 2 ; p. 3 ; p. 4 ; p. 5 ; p. 6 ; p. 7 ; p. 8 ; p. 9 ; p. 10 ; p. 11 ; p. 12 ; p. 13 ; p. 14 ; p. 15 ; p. 16 ; p. 17 ; p. 18 ; p. 19 ; p. 20 ; p. 21; p. 22 ; p. 23 ; p. 24 ; p. 25 ; p. 26 ; p. 27p. 28 , p. 29 ; p. 30 ; p. 31;
p. 32 ; p. 33 ; p. 34 ; p. 35 ; p. 36 ; p. 37 ; p. 38 ; p. 39 ; p. 40 ;
Abbaye Saint Benoît ; Chapelle du Vorbourg

Pour nous contacter :

Téléphone : + 41 (032) 422 21 41
Télécopie : + 41 (032) 422 21 41Messagerie : portier@abbaye-saint-benoit.ch